PATRIMOINE

Le service culture et patrimoine en charge de la valorisation et de la promotion du patrimoine communal, organise des expositions temporaires et participe chaque année aux journées européennes du patrimoine.

Château de la Prairie

Le Château de la Prairie construit au 19ème siècle, se trouve sur les fondations de l’ancienne demeure « Le Cornier ». Cette ancienne bâtisse qui datait du 16e siècle et dont le domaine s’étendait alors sur près de 29 hectares a été intégralement détruite en 1849. Les nouveaux propriétaires du domaine décidèrent d’y ériger l’actuel Château de la Prairie.

Le château se compose d’un corps de logis à double façade, flanqués de deux larges pavillons terminés en dôme, ce qui lui donne un aspect monumental. Après avoir passé 50 ans au sein de la famille Carde, il fut vendu en 1970 à la Communauté Urbaine de Bordeaux qui le rétrocéda à la commune d’Artigues. En 1972, les services de la mairie y furent transférés. Aujourd’hui encore, le château abrite une grande partie des services de la commune. On y trouve la très belle salle des mariages, agrémentée de décors ornementaux. L’ensemble du château est bordé d’un grand parc boisé, lieux de promenade prisé des Artiguais.
 

Château Bétailhe

Il s’agit de la plus ancienne maison noble de la commune. Datant du 12ème siècle, la demeure est l’œuvre de la famille de Chassaigne, qui en fut propriétaire jusqu’au 17ème siècle. Au fil des siècles et des successions, plusieurs aménagements ont été réalisés. Mais ce n’est réellement qu’à partir de 1856, suite à l’acquisition par un dénommé Monsieur Polhs, que de grands travaux d’aménagements eurent lieu. De plus larges croisées sont percées, un péristyle à quatre colonnes est ajouté devant la façade et un décor arboré est créé dans le parc. L’ensemble de l’édifice, de forme rectangulaire, se compose alors d’une maison de maitre flanquée de deux pavillons et entourée de servitudes, de chais et de cuviers. A cette période le domaine s’étendait sur près de 70 hectares et sortait entre 100 et 125 tonneaux de vin par an. Par la suite, 11 propriétaires s’y succédèrent jusqu’au rachat de l’édifice par la mairie en 1984.

Cet édifice entièrement restauré et bordé d’un parc, accueille aujourd’hui diverses manifestations culturelles ou associatives, le CCAS et l'épicerie solidaire.
 

Château Lestrille

Construit au XVIIe siècle, le Château Lestrille, fut longtemps un important domaine viticole, avant d'entrer dans le domaine public en 1979.

A sa construction, le Château se compose d’un corps de logis et d’un pavillon central à deux étages de style mansardé. A cette époque, le domaine était principalement un lieu de chasse. La forme actuelle du château remonte aux alentours de l’année 1672 lorsque Louis de Leglise négociant en vin, en prit possession. Une description datant de 1696, nous laisse supposer de l’importance du domaine. La demeure était constituée d’une grande maison avec neuf chambres basses, d’une salle, d’un pavillon avec deux tours, d’un cuvier, d’un jardin, de prairies, de vignes et de bois. C’est également à cette période que le domaine viticole de Lestrille prend forme, pour aboutir près de deux siècles plus tard à une exploitation de 50 hectares et à une production de 100 tonneaux par an. 

Entièrement restauré en 2011, le château est aujourd'hui un bel exemple de l'alliance entre la modernité et la préservation de l'ancien (boiseries, peintures, cheminée...). Il abrite la salle du Conseil Municipal, la Maison des associations, les centres de loisirs et l'espace jeune.

Château de Feydeau

Cette demeure du XVIIème siècle tient son nom de la famille de Feydeau, seigneurs de Feydel, qui en devinrent propriétaires entre le 17ème et le début du 18ème siècle. Comme la plupart des autres domaines du secteur d’Artigues, Feydeau était un important domaine viticole. Le domaine s’est agrandit au fil des siècles, par le jeu du rachat de terres. A la fin du 19ème siècle, le domaine produisait en moyenne 50 tonneaux de vin par an. Au total, ce ne sont pas moins de 12 propriétaires qui se succédèrent jusqu’en 1979 date à laquelle la commune racheta le domaine. Aujourd’hui, le château abrite une salle de spectacles de 220 places, un Centre de Développement Chorégraphique ainsi que les écoles de danse, de musique et d'arts plastiques de la commune.
 

Eglise romane et son cimetière

Cette église de style roman a été édifiée entre les 11ème et 12ème siècles. La première phase  signa la construction de l’abside et de la nef selon la méthode des moellons petits appareils. Puis au 12ème siècle, l’architecture est renforcée avec la création de deux demi-colonnes circulaires à l’abside et l’ouverture de fenêtres à colonnettes dans le chœur et l’abside. D’autres reconstructions auront lieu au fil des siècles, certains éléments seront ainsi retouchés à plusieurs reprises. Ainsi le clocher fut reconstruit à trois reprises : à la construction, au 14ème siècle puis en 1656.

A noter, la présence d’un chapiteau mérovingien situé à l’entrée de l’église.

Cette église a été édifiée dans un contexte de développement des paroisses aux alentours de Bordeaux. Au 13ème siècle la paroisse est placée sous le patronage de Saint-Seurin, qui donna ainsi son nom à l’église.

L’église a été classée aux Monuments Historiques par un arrêté du 3 novembre 1925. La cloche en bronze du XVIème siècle est également classée au titre des objets mobiliers classés par un arrêté du 12 octobre 1942.

Galerie Photos

Portail Famille